Vue des créations en céramique de Rowan et des dessins de Harris dans la galerie
Matthew Harris & Tim Rowan – Exposition du 8 avril au 2 mai 2015
Ensemble de pièces en céramique de l'artiste Tim Rowan

Clara Scremini est heureuse de présenter pour la première fois en France le travail du céramiste américain Tim Rowan pour la beauté des matières et les formes inattendues de ses boites et de ses bols.

 

Les arrêtes des céramiques distinguent les facettes des surfaces sculptées par le feu, les boites aux formes primitives et la géométrie singulière de ses couvercles marquent ce travail unique.

 

Edmund de Waal parle du travail de Rowan dans son livre « The Pot Book » comme un excellent exemple du style anagama :

 

« Les boites et sculptures de Rowan suggèrent une forme industrielle « archaïque » qui fait allusion à la modernité et à la société industrielle, menée par le capital, tout en exploitant pleinement la nature de la matière qu’il s’est procuré et les caprices du processus de cuisson. »

Edmund de Waal

Deux pièces en cérammique brute de Tim Rowan

Tim Rowan est né en 1967 à New York. Son atelier de céramique est installé dans les forêts de la Vallée de Hudson.

 

Son travail a été exposé à New York et Tokyo.

Deux assemblages de papier et de tissus peints de Matthew Harris
Deux créations en techniques mixtes de Matthew Harris
Création de Matthew Harris présentée dans la galerie parisienne

Clara Scremini est reconnue pour défendre le verre contemporain, elle s’engage depuis plus de 8 ans dans une autre aventure : le dessin contemporain.

 

Elle décloisonne le regard en faisant découvrir des artistes dont le geste s’exprime sur papier. Comme pour le verre et la céramique, chaque dessin est une pièce unique dont la trace est irréversible.

 

Clara Scremini Gallery choisit de présenter le travail sur papiers et tissus du britannique Matthew Harris pour l’utilisation originale des matières.

 

Il utilise la teinture, la couture et la coupe à la main pour nous donner à voir des images abstraites. Son travail est un assemblage, un patchwork qui explore la répétition, le motif perturbé et dissonant de la ligne et de l’image à travers la surface du tissu.

 

Le processus créatif est devenu pour lui un rituel au cours duquel il construit et déconstruit, fait et défait des images passant alternativement du papier au tissu, de la peinture à la teinture.

Patchwork de tissus cousus ensemble pour créer un tableau

Travailler les matériaux tel que papiers, fils, tissus, cartons, mais aussi la matière même de l’image est au coeur de ce rituel :

 

« Je commence par faire un dessin à l’encre noire le plus rapidement et spontanément possible, rassemblant et condensant un certain nombre de références.
Des bouts de choses vues et annotés, peut-être en passant, peut-être étudié au fil du temps. Ce dessin est conçu comme point de départ, fournissant le « squelette » des images à venir. Je trace et retrace, me déplace dans le dessin. »

 

Travaillant de haut en bas devant et derrière l’image, ajoutant le travaille du pliage, il joue avec les matières et les formes au gré de la chance et du hasard, inspiré par la musique aléatoire de John Cage.

 

Ce jeu dans lequel «il n’y a ni erreur, ni victoire ni échec, mais simplement le faire » avec la forme, le rythme, à la recherche de quelque chose de nouveau, une image inattendue.

 

Comme un musicien pourrait improviser autour d’un thème donné, il essaye d’exploiter et de travailler la matière afin de créer un ensemble de variations.
Il a été exposé au Royaume-Uni, en Irlande et au Japon.