Maria Koshenkova & Noriyuki – Exposition du 26 avril au 25 mai 2019
Vernissage le jeudi 25 avril de 18h à 21h

Les pièces de Maria Koshenkova mettent en distorsion la matière. Protéiforme, son travail magnifie la banalité, sublime les formes, avec humour et poésie.
Les associations que l’artiste génère sont complexes, inconfortables souvent ludiques se jouant des sensations autant que des symboles ou de la mémoire.

 

Maria Koshenkova est née en 1981 en Sibérie.
Elle est diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg. Elle a étudié à la Danish Design School et également à l’Université de Kalmar en Suède. Au cours des dernières années, elle a travaillé sur des projets qui intègrent d’autres médiums tels que la vidéo, le son et des œuvres graphiques. Ses œuvres ont été exposés à la Biennale de Moscou, au Musée Ludwig à Saint-Pétersbourg. Elle a récemment reçu le prix Talent de la Stiftung Museum Kunstpalast de Düsseldorf.

Le style graphique de Noriyuki n’est pas sans frôler le manga, entre bande dessinée japonaise et cinéma d’animation, les dessins de l’artiste sont colorés, habités de petits personnages fantasmagoriques. Chaque illustration se découvre comme de petites miscellanées, comme un recueil de choses étranges, drôles et poétiques.

 

Les papiers de Noriyuki apparaissent comme un nouveau langage à lire, à explorer, à déchiffrer.
Noriyuki est né en 1986 à Kagoshima (Japon). Après plusieurs expositions collectives et personnelles au Japon, il a reçu plusieurs prix depuis 2007, il expose en 2017 à la Clara Scremini Gallery pour sa première exposition en France.

Textes: Julie Dalouche, Critique d’Art, 2019
Photographies © Patrice Bouvier